La chirurgie des yeux : ce que vous devez savoir

La chirurgie oculaire correctrice, ou chirurgie réfractive, fait fureur et est désormais une méthode courante pour corriger les problèmes de vision : 170 000 personnes en France subissent une chirurgie oculaire chaque année.

Tout d’abord, c’est quoi la chirurgie réfractive ?

Faisant partie de la discipline de la chirurgie ophtalmique, la chirurgie réfractive tend à la correction de certains défauts réfractifs de l’œil comme : la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie.

Le principal but de la chirurgie des yeux est donc de pouvoir se passer du port de lunettes ou de lentilles de contact pour la correction de la vision.

Pour rappel, l’œil est composé de différents éléments, dont la cornée, qui est un tissu transparent qui recouvre la rétine. La cornée elle-même est composée de deux couches : le stroma (tissu composé de fibres de collagène, qui représentent 90 % de l’épaisseur de la cornée) et l’épithélium, qui est un tissu composé de plusieurs couches de cellules épithéliales. La cornée joue un rôle essentiel dans la vision : tout comme le cristallin, elle possède un pouvoir réfractif. C’est ce point qui fait converger la lumière, de sorte que l’image de l’objet observé se forme nettement sur la rétine. Lorsqu’elle est trop longue ou pas assez longue ou déformée, l’image deviendra moins claire.

La chirurgie réfractive comprendra la sculpture de la cornée pour modifier le rayon de courbure de son centre et de sa périphérie de manière uniforme ou inégale, augmentant ou diminuant ainsi la puissance optique.

Cette technique permet de corriger :

La myopie : l’œil est trop long, donc le plan de l’image claire dort devant la rétine, et les gens semblent flous de loin. Par conséquent, en chirurgie réfractive, grâce au laser, nous allons nous concentrer sur la réduction de la courbure de la cornée (réduction de la puissance optique) ;

L’hypermétropie : l’œil est trop court et/ou la cornée est trop plate. Le plan de l’image claire est derrière la rétine, donc l’image formée sur la rétine est agrandie et les gens semblent presque flous. La chirurgie augmentera la courbure de la cornée ;

L’astigmatisme : le pouvoir de réfraction de l’œil varie avec le méridien cornéen, en fonction de l’angle de vision de loin et de près, ce qui entraîne une vision floue. Le laser sera utilisé pour ajuster la surface cornéenne.

Comment ce type d’opération se passe-t-elle ?

Les patients ne doivent pas porter de lentilles pendant au moins 48 heures avant la chirurgie pour éviter une irritation de la surface oculaire le jour de la chirurgie.

L’opération est réalisée par un chirurgien ayant reçu une formation particulière aux techniques de chirurgie réfractive. Habituellement, les deux yeux sont réalisés en une seule opération (chirurgie bilatérale).

La chirurgie réfractive est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale avec collyre, et peut être complétée par des sédatifs légers. Le comportement est indolore. Le patient s’est allongé et a placé un dispositif spécial appelé porte-paupière pour séparer les paupières. Pendant l’opération, le patient doit regarder un point lumineux.

Le chirurgien procède ensuite à la sélection de la technique choisie. Tout est contrôlé par un ordinateur pour minimiser les risques pendant l’opération. Les lasers modernes sont équipés d’un « eye tracking system » ou « eye tracker », qui permet au système chargé de transmettre les effets du laser de suivre l’œil même s’il bouge légèrement pendant l’intervention.

Le processus prend 10 à 15 minutes par œil, mais le laser lui-même ne prend que quelques secondes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *