Les modèles de bijoux indémodables

Plusieurs bijoux ont traversé les siècles et restent populaires aujourd’hui. Parmi eux, il y a des bagues et des bracelets véhiculant des idées telles que l’amour, le prestige, le raffinement, le luxe.

Quatre bagues de légende

Tout le monde connaît la bague diamant simple, raffinée et belle. Elle est un grand classique. D’autres bijoux savent aussi attirer le regard vers les mains. Tous ont plusieurs options de personnalisations. Il est possible de graver des noms ou des devises à l’intérieur de ces anneaux. Ces derniers peuvent aussi se décliner à travers un aspect mince, plus massif ou doté d’un diamant unique également appelé solitaire.

La bague Trinité

Une des bagues restées dans l’histoire est en fait composé de trois anneaux. Le premier modèle est présenté au public en 1924. Les trois anneaux étant en platine, en or rose et en or jaune. Le triple anneau a connu un succès immédiat. En 1925, une version remplaçant l’anneau en platine par un anneau en or jaune est commercialisée. Il connaît également un franc succès. Ce bijou mise sur l’interactivité. En faisant tourner la bague, l’alignement des couleurs change, donnant ainsi l’impression au porteur d’avoir changé de bague.

La bague Quatre

Une autre bague singulière comporte quatre anneaux soudés. Plusieurs aspects séduisent dans cet anneau né en 2004 : d’une part son aspect protecteur sans être trop massif. D’autre part, l’alignement des quatre textures : godron, ligne de diamants, grosgrain et clous de Paris. Ces quatre joncs sont respectivement en : métal précieux, or blanc avec diamants, or rose et or jaune. Ce bijou procure du plaisir chaque fois que la main ou le doigt y passe. De plus, il est possible de le porter en mettant les diamants vers l’extrémité du doigt ou vers la paume de la main.

La bague Lien

C’est en 1977 qu’est présentée la première version de cette bague dite “lien”. L’idée est d’avoir un anneau incomplet. En effet, l’anneau a l’aspect d’un “U” dont les deux parties sont littéralement attachées par deux bandes de métal en “X” serties de diamants.

Son design sera sans cesse diversifié au fil du temps. Les parties gauches et droites de cet anneau ouvert peuvent être reliées par l’or jaune. D’autres modèles ont les sommets connectés par une croix arrondie. L’anneau ouvert peut être en or jaune, en or rose ou en or gris.

La bague Ultra

Née en 2012, cette bague mise sur le fait qu’il s’agit d’un assemblage visible de composants. Une des versions disponibles inclut de la céramique et du métal. Ce dernier pouvant être de l’or blanc ou de l’or jaune. La bague ultra a une structure terne. De part et d’autre du centre du bijou se trouvent deux rangées d’arcs de cercle de métal, eux aussi assemblés de sorte que deux arcs de cercle consécutifs ne se touchent pas. Elle est composée de petits arcs de cercle reliés entre eux en laissant de l’espace entre ces pièces.

Les bracelets mythiques

Tout comme la bague diamant, les bracelets peuvent être portés seuls ou à plusieurs afin de mélanger les textures et les matières aux poignets.

Le bracelet chaîne d’ancre

Ce modèle est mis sur le marché en 1938. Il devient rapidement un bijou culte. Comme le dit son nom, il est inspiré par l’aspect des chaînes permettant d’ancrer les navires au quai. Son système de fermeture est composé d’un cercle et d’une barre qu’il suffit de faire passer par le centre du cercle. La barre se maintient ensuite et verrouille l’objet simplement grâce à la gravité. C’est un bracelet au design aérien.

Le bracelet menottes

Le bracelet menottes a deux singularités : d’une part, il est composé de maillons carrés et minces. D’autre part, son système de fermeture est constitué de deux “C”. Ces derniers s’accrochent facilement et se maintiennent sans effort. C’est ce fermoir qui donne son nom à ce bracelet créé en 1975. Ce bijou peut être en or blanc, rose ou jaune, en argent ou rehaussé de perles.